Archives mensuelles : mars 2009

Elections professionnelles du 26 mars


SUD-Rail progresse de 2,7 et obtient 17,67%


Toujours très objective, la direction en conclut auprès des journalistes que « SUD-Rail marque le pas ». Et bien, nous voulons bien marquer le pas en progressant de près de 3% à chaque élection !
SUD-Rail progresse dans les trois collèges :

  • Exécution + 4,1%
  • Maîtrise + 3%
  • Cadres + 1%

Notre implantation demeure inégale : de 23,5% à l’exécution, à 4,4% chez les cadres.
Les équipes SUD-Rail sont majoritaires dans de très nombreux établissements. Un exemple : les agents de conduite de Paris Saint Lazare où SUD-Rail progresse de 27% et recueille 53% des voix !
La CGT (39,31 %) continue de baisser : – 3,9 en 2006, – 0,8% en 2009.
L’UNSA (18,06%) gagne 3,58, mais absorbe les voix de la CFTC avec qui elle faisait listes communes dans plusieurs Comités d’Etablissement.
La CFTC perd d’ailleurs 2,78, n’obtenant que 5,36%.
L’alliance CFDT FGAAC (11,59%), tant sponsorisée par la direction, perd des voix : – 3,04.
L’alliance FO CGC n’obtient que 8,02%.
Quatre organisations syndicales (FGAAC, FO, CFTC, CGC) ne sont plus représentatives nationalement à la SNCF. C’est la conséquence de la position commune CGT/CFDT/MEDEF d’avril 2008, reprise dans la loi d’août 2008.
SUD-Rail réaffirme que, si la recherche de l’unité syndicale est une question importante, elle ne saurait se régler par une loi qui limite les droits de certaines organisations syndicales.
La fédération SUD-Rail constate que les organisations qui se revendiquent du syndicalisme de lutte sont toujours prédominantes. Nous parlons là, des syndicats SUD-Rail bien entendu, mais aussi de nombreuses autres équipes syndicales, qui refusent les compromissions, privilégient la démocratie, et n’ont d’autre but que de défendre les intérêts collectifs des salarié-e-s.
A chacun-e de renforcer le syndicalisme, pour être plus fort-e-s ensemble ! C’est indispensable, pour l’avenir du service public, pour l’emploi, les salaires, les conditions de travail … et construire aussi le mouvement interprofessionnel qui doit imposer une autre répartition des richesses !

LA NOTE HEBDO N°4 du 25 mars 2009

En complément à notre journal  Le lien du retraité, nous vous proposons une note hebdomadaire. Souvent au fil de nos diverses lectures quotidiennes, divers articles nous semblent être intéressant à connaitre soit pour l’info qu’ils livrent, soit pour les idées qu’ils contiennent. Il nous apparait dommage de rester en tête à tête avec alors que la période mérite que nous en ayons connaissance ou que nous en discutions. Bonne lecture.

Au menu :

note-hebdo-4-1_page_1f

Après le 19, la suite… à Pâques ou à la Trinité ?
SNCF
Budget : Du fric pour l’Etat, pas pour les salaires
Facilités de circulation : Une pétition à signer…

RETRAITES
Retraite complémentaire… suite
ECONOMIE
Capital ou travail, il faut choisir !
SOCIAL : LUTTES
Guadeloupe
SANTÉ
Le Sida et le Vatican
Danone au chevet d’Alzheimer

ENSEIGNEMENT
P’tit louis: ses études
IMMIGRATION
Initiative…
ENVIRONNEMENT
L’eau, un bien qui fait mal !
SAVOIR, CULTURE…
Les armes nucléaires

Si vous voulez en discuter, rendez vous dans le forum, ici

Pour lire, imprimer ou télécharger la lettre hebdo n° 4, c’est ici

19 mars : La colère s’amplifie !

La journée du 19 mars a été encore plus forte que celle du 29 janvier. Près de trois millions de manifestants dans toute la France avec plus de 200 défilés. Ceux qui attendaient une décrue de la mobilisation doivent déchanter. Le président de la république espérait, avec son « sommet social » et les mesurettes qui en sont sorties, que la colère des salariés se dégonflerait. Le Medef, qui a dénoncé les grèves et les manifestations, l’espérait aussi. Ils en sont pour leur frais !
autocol_19_-_petit
Malgré cette mobilisation, le gouvernement fait la sourde oreille comme l’a fait le Premier Ministre François Fillon au journal télévisé de 20 heures ce soir. Il faut le forcer à entendre la colère qui monte et les urgences sociales qui s’expriment. L’enjeu aujourd’hui est de savoir qui paiera la crise actuelle. Sera-t-elle payée par celles et ceux qui n’en sont absolument pas responsables, les salariés, les chômeurs et les retraités ? Ou le sera-t-elle par ceux qui se sont enrichis ces dernières décennies en exploitant toujours plus les salariés et qui sont les fautifs de la situation actuelle ? Le gouvernement et le patronat ont déjà répondu, le premier en multipliant les cadeaux au second qui licencie à tour de bras pour maintenir ses profits.

Dans cette situation, il faut s’appuyer sur la dynamique de cette journée pour amplifier encore le rapport de forces et imposer au gouvernement et au patronat de vraies mesures en matière d’emploi, de salaire, de minima sociaux, de services publics, de protection sociale, de réduction des inégalités à travers une autre fiscalité.

Face aux urgences sociales et à la nécessité d’imposer des politiques alternatives, pour l’Union syndicale Solidaires, la question de la construction d’un mouvement d’ensemble, d’un mouvement de grève générale interprofessionnelle est posée.

D’ores et déjà, il est indispensable que l’intersyndicale propose un nouveau rendez-vous interprofessionnel avant la fin du mois.

L’Union syndicale Solidaires appelle les salariés à développer les mobilisations partout dans les entreprises et la fonction publique, et dans les départements, à construire les convergences et la solidarité autour des entreprises en lutte.

LA NOTE HEBDO N°3 du 17 mars 2009

En complément à notre journal  Le lien du retraité, nous vous proposons une note hebdomadaire. Souvent au fil de nos diverses lectures quotidiennes, divers articles nous semblent être intéressant à connaitre soit pour l’info qu’ils livrent, soit pour les idées qu’ils contiennent. Il nous apparait dommage de rester en tête à tête avec alors que la période mérite que nous en ayons connaissance ou que nous en discutions. Bonne lecture.

Au menu :

notehebdo3

RETRAITES
Echos du CA de la CPRP
Toujours plus tard !
Le robot bonheur !
Facilités de circulation : la direction se fout de nous !

SOCIETE: LOGEMENT
SUD-Rail ne signe pas
Rien que des promesses

ECONOMIE
Changement de période ?
Qui a fait 14 milliards d’euros de profit et supprime 555 emplois ?
Redécoupons la tarte !
Des nouveaux “pôvres”

SOCIAL : LUTTES
Dans les DOM¬TOM…
ENVIRONNEMENT
Risque industriel
AZF, la sécurité et l’emploi
Poissons au PCB…
Pollution
Consommation
Grandir avec le chocolat…
la bio business !
La DGCCRFr et ses 3500 agents vont-ils disparaitre ?

INTERNATIONALE
Non à la guerre, à l’OTAN !
SAVOIR, CULTURE ET PENSÉES
Politis… un numéro spécial
Un film : Welcome
Un livre : Lune captivedans un oeil mort


Pour lire, imprimer ou télécharger la lettre hebdo n°3, c’est ici

La direction envisage de revoir (à la hausse) les Facilités de circulations.

Négociation sur les Facilités de circulation.

Vous trouverez ci-après l’étendue du “foutage de gueule”.On est loin d’une négociation permettant l’extension des droits (gratuité pour les cheminots, le personnel CE/CCE, les ayants droits …).

Suite aux dernières interfédérales, une pétition intersyndicale devrait sortir la semaine prochaine (en attente des réponses des OS).

SUD-Rail a donné un accord de principe, la signature se ferait après accord sur le texte de cette pétition et son envergure intersyndicale.


Tarif en cours
Projet
TGV période normale
1,5 €
5 €
TGV 2e classe période pointe
8,4 € 15 €
TGV 1ère classe période pointe
13 € 20 €
TGV sans LGV
1,5 € 5 €
TEOZ
1,5 € 5 €
LUNEA
1,5 € 5 €
Couchettes trains corail nuit en qualité

17,50 €

20 €

Déjà 14000 signatures pour une Europe sans OGM, restons mobilisés !

ogm-j-en-veux-pas14 000 personnes ont déjà signé notre pétition contre le retour des cultures OGM en Europe. Merci à toutes celles et ceux qui ont fait ce geste ! Mais tout n’est pas terminé pour autant, les états membres de l’Union Européenne doivent en effet se prononcer fin mars sur le droit de la Grèce et de la France à interdire ces cultures.

Nous avons encore besoin de vous et de votre capacité à vous mobiliser pour diffuser cette pétition pour une Europe sans OGM. Nous sommes plus de 70% en France à souhaiter une alimentation sans OGM (soit près de 45 millions de citoyens) !

Seul votre soutien et celui de vos proches, nous permettra à tous d’atteindre l’objectif de 50 000 signatures pour une Europe sans OGM !

Pour cela, vous pouvez :

Signez la pétition en cliquant ici

Et surtout transférer cet appel auprès de vos contacts soit par mail, soit par le biais de vos réseaux myspace et facebook.
Diffusez cette pétition auprès de vos contacts

Merci pour votre soutien de la part de toute l’équipe et à très bientôt sur le site greenpeace.fr
GREENPEACE FRANCE

LA NOTE HEBDO N°2 du 11 mars 2009

En complément à notre journal  Le lien du retraité, nous vous proposons une note hebdomadaire. Souvent au fil de nos diverses lectures quotidiennes, divers articles nous semblent être intéressant à connaitre soit pour l’info qu’ils livrent, soit pour les idées qu’ils contiennent. Il nous apparait dommage de rester en tête à tête avec alors que la période mérite que nous en ayons connaissance ou que nous en discutions. Bonne lecture.

Au menu :

notehebdo2

Edito
Faire du 19 mars, une étape vers la grève générale !

Retraité-e-s
Facilités de circulation
Les vieux, c’est rentable
Fonds de pension, parlons-en..

Droit syndical
Représentativité
Service minimum

Mondalisation
Le 28 mars, imposons nos solutions face au G20


Pour lire, imprimer ou télécharger la lettre hebdo n°2, c’est ici

Clip Solidaires dans le cadre de l’émission “Expression directe”

Suite à un recours devant le CSA, l’Union syndicale Solidaires a enfin été autorisée à participer à partir de 2009 à l’émission télévisuelle “Expression directe”.

Cette émission permet à des groupes représentatifs (partis politiques, syndicats…) de disposer d’un espace d’expression libre sur les antennes publiques de télévision.

Le 1er film réalisé par Solidaires a été diffusé le 2 mars dernier.

LA NOTE HEBDO N°1 du 04 mars 2009

En complément à notre journal  Le lien du retraité, nous vous proposons une note hebdomadaire. Souvent au fil de nos diverses lectures quotidiennes, divers articles nous semblent être intéressant à connaitre soit pour l’info qu’ils livrent, soit pour les idées qu’ils contiennent. Il nous apparait dommage de rester en tête à tête avec alors que la période mérite que nous en ayons connaissance ou que nous en discutions.
Bonne lecture.
notehebdo1Au menu :

ECONOMIE :
Profits et salaires

EMPLOI:
Chômage et pub
Heures sup

RETRAITE:
Privé: complémentaires

ENVIRONNEMENT:
Le nucléaire

SOCIETE:
Et si on changeait tout …

CULTURE : UN LIVRE À LIRE
Gorz, un penseur pour le XXéme siècle


Pour lire, imprimer ou télécharger la lettre hebdo n°1, c’est ici

Union Nationale Interprofessionnelle des Retraités Solidaires

Manifestations et actions du 19 mars 2009 :

Les retraités, avec les salariés et les chômeurs,pour une autre politique économique et sociale.

L’Union Nationale Interprofessionnelle des Retraités Solidaires (UNIRS) enregistre avec satisfaction que l’unité entre les organisations syndicales se poursuit et conduit à un appel commun à des grèves et à des manifestations pour le jeudi 19 mars. Le Président de la République et le Gouvernement ne modifient en rien leur politique, même si, après les très fortes mobilisations du 29 janvier, ils ont apporté quelques inflexions marginales à leur plan de « relance ». Pendant ce temps, les représentants du patronat continuent d’engranger des exonérations fiscales et sociales, des aides, des subventions, des détaxations, des prêts publics, en mettant en avant les difficultés de certaines PME ou de petits commerces. Les banques, en grande partie responsables de la crise, et quelques grandes entreprises, se voient attribuer des aides publiques énormes tout en poursuivant leurs politiques privilégiant la rémunération de leurs actionnaires.
Depuis des années le pouvoir d’achat des retraités est en diminution régulière, et chaque année un nombre croissant d’entre eux est aux prises à des difficultés financières énormes qui leur font renoncer à des dépenses indispensables, dans le domaine du soin notamment. La réforme en cours de l’hôpital annonce des difficultés supplémentaires pour demain pour pouvoir accéder aux soins dans des conditions de proximité et de qualité satisfaisantes. Lire la suite »