Archives mensuelles : mars 2010

DESSIN D’ACTUALITE

dessin

Patrick Mignard

Le 23 mars, les retraités aussi seront dans les manifestations.

Communiqué de presse de l’UNIRS

Les organisations syndicales nationales CGT, CFDT, UNSA, FSU et Solidaires appellent les salariés en activité, les chômeurs, les jeunes en formation et les retraités à agir ensemble le 23 mars.
Pour l’Union Nationale Interprofessionnelle des Retraités Solidaires (UNIRS), cet appel unitaire à une action nationale interprofessionnelle est une bonne chose ; il doit répondre à l’urgence sociale que nous connaissons, à la nécessité d’une réponse massive aux attaques patronales et gouvernementales et aux besoins de fédérer les luttes éparses et
difficiles menées dans certains secteurs et certaines entreprises.
L’UNIRS appelle plus particulièrement les personnes retraitées à manifester partout le mardi 23 mars dans l’unité pour faire aboutir les revendications portées par la majorité de la population qui souffre des politiques appliquées depuis de trop nombreuses années.
Prioritairement, l’UNIRS estime que ce n’est pas aux victimes de « la crise » d’en payer le coût, alors que celles et ceux qui en sont à l’origine, et particulièrement les banques, l’industrie financière et les capitaux spéculatifs continuent de fructifier en utilisant les fonds qui leur ont été avancés par les gouvernements. L’urgence est bien à une régulation financière réelle et efficace qui mette un coup d’arrêt à la financiarisation croissante de la société et qui permette à la démocratie politique de retrouver ses capacités d’intervention.
C’est alors à un autre partage des richesses qu’il faudra recourir, en réduisant la part que s’attribuent les actionnaires au détriment des investissements productifs et à l’encontre des moyens de vie et de subsistance de parts croissantes de la population dans les pays du Nord comme du Sud. Ainsi seront libérés des fonds qui permettront d’améliorer le pouvoir
d’achat de très nombreux chômeurs, jeunes, actifs et retraités.
Un autre partage des richesses résultera tout à la fois d’une autre répartition des revenus dans les entreprises et par des réformes fiscales, tant nationales qu’internationales, qui taxent effectivement les plus-values et les profits, qui suppriment les avantages fiscaux accordés partout aux capitaux mobiles, aux entreprises multinationales et aux particuliers les plus riches. Une telle politique libérera des fonds pour financer la protection sociale, l’assurancemaladie, la politique familiale et les retraites. Elle ouvrira une période de revitalisation des services publics utiles à la population et à l’économie.
L’UNIRS, comme l’Union syndicale Solidaires, continue de revendiquer aussi un autre partage du temps de travail, en supprimant les heures supplémentaires souvent non payées, les suppressions d’emplois non remplacées, les cadences insupportables, pendant que d’autres sont sans emploi ou subissent des temps partiels invivables. Ce sera aussi une des
raisons de s’opposer à la nouvelle tentative de reculer encore l’âge de départ en retraite.

Les Retraites n’augmenteraient que de 0,9% au 1er avril ?

Toujours rien d’officiel entre 2 tours des élections régionales, mais la rumeur commence à courir, d’après les journaux les Echos et Libération, pour le privé :

Retraites : les pensions n’augmenteront que de 0,9% au 1er avril

Les pensions de retraites du régime de base du privé seront revalorisées de 0,9% seulement au 1er avril alors que l’inflation prévue pour 2010 devrait atteindre 1,2 %, indique le quotidien économique les Echos.
Le gouvernement a fait une moyenne avec 2009 : les retraites avaient été revalorisées de 0,4 % sur la base de l’inflation prévue. La hausse des prix n’a été que de 0,1 % en 2009 et le gouvernement veut “récupérer” les 0,3 % d’augmentation accordés en sus.
Une mauvaise nouvelle pour les retraités. Les futurs retraité ont dû, eux, encaisser l’augmentation du prix du point des complémentaires (Arrco, Agirc).

Le minimum vieillesse devrait lui progresser de 4,7 %, augmentation qui s’inscrit dans le programme pluriannuel de revalorisation de la prestation. Le minimum vieillesse attendra donc 708,96 euros par mois. C’est 200 euros au moins sous le seuil de pauvreté (908 euros en 2007).

Selon un rapport de la Fondation Copernic de 2010, un million de retraités vivent sous le seuil de pauvreté et la moitié des pensionnés touchent moins de 1 000 euros par mois.

Pour les retraités cheminots, le calcul étant le même depuis la contre-réforme de Sarkosy, c’est aussi le chiffre auquel on peut s’attendre

Appel manifestation SIA

« Le salon international de l’agriculture (SIA), organisé du 27 février au 7 mars à la porte de Versailles à Paris, est placé cette année sous le signe de la recherche et de l’innovation pour redonner des perspectives à un secteur agricole en plein désarroi. »

dessin


Les Faucheurs Volontaires vous invitent à venir nombreux au Salon de l’Agriculture manifester

  • votre refus des OGM dans les champs et les assiettes, des technologies visant à privatiser et confisquer les semences paysannes, d’une recherche « hors sol »
  • votre exigence d’une agriculture paysanne respectueuse des produits de qualité, de l’emploi et de l’environnement, s’appuyant sur une recherche partagée avec le savoir des paysans.

Nous interpellerons différents organismes.

Nous serons accompagnés par la fanfare Tarace Boulba.

samedi 6 mars à 14 heures

au stand de la Confédération Paysanne Hall 3, allée E, stand 81

Bonjour,
Le salon de l’agri est aussi un lieu de revendication. Pour ceux qui peuvent monter à Paris, voici un appel des Faucheurs Volontaires, à relayer :
Liaison retraité-e-s
Appel manifestation SIA

« Le salon international de l’agriculture (SIA), organisé du 27 février au 7 mars à la porte de Versailles à Paris, est placé cette année sous le signe de la recherche et de l’innovation pour redonner des perspectives à un secteur agricole en plein désarroi. »

Les Faucheurs Volontaires vous invitent à venir nombreux au Salon de l’Agriculture manifester

  • votre refus des OGM dans les champs et les assiettes, des technologies visant à privatiser et confisquer les semences paysannes, d’une recherche « hors sol »
  • votre exigence d’une agriculture paysanne respectueuse des produits de qualité, de l’emploi et de l’environnement, s’appuyant sur une recherche partagée avec le savoir des paysans.

Nous interpellerons différents organismes.

Nous serons accompagnés par la fanfare Tarace Boulba.

samedi 6 mars à 14 heures

au stand de la Confédération Paysanne Hall 3, allée E, stand 81

OGM: la décision de Bruxelles soulève de vives critiques en France


Lire la suite »

DESSIN D’ACTUALITE

dessin

Patrick Mignard

TOTAL – Appel national à Comité de soutien

Appel collectif

documents joints
logo  document PDF
appel document PDF – 199 ko

La grève des salariés de TOTAL à Dunkerque a démarré le 12 janvier à l’appel des syndicats SUD, CGT et FO de la Raffinerie des Flandres. Cette grève ne doit pas, ne peut pas rester isolée. Le conflit TOTAL est devenu un conflit emblématique du combat contre le chômage et les licenciements.

Ce que les actionnaires de TOTAL veulent ; c’est la fermeture de cette raffinerie, c’est le chômage, la misère, pour les 380 salarié-e-s de l’usine pour les centaines de salariés travaillant pour la sous-traitance. Ils veulent préserver et accroitre les 20 milliards de bénéfice record, accumulés en 2008 et 2009, ils veulent préserver les dividendes des milliardaires qui sont propriétaires d’une des plus grandes multinationales du monde.

Depuis le 15 février la raffinerie TOTAL des Flandres est occupée suite à l’ultimatum de l’intersyndicale SUD, CGT, FO à la Direction, lui demandant de relancer l’activité de la raffinerie pour le 15 février : « passée cette date nous prendrons possession des lieux ».

La grève nationale du groupe TOTAL n’a pas permis d’apporter de réponse à la question posée depuis le 12 janvier : le redémarrage de l’entreprise pour permettre sur le site de Dunkerque la préservation de tous les emplois de la Raffinerie des Flandres mais aussi de toute la sous-traitance.

Dans l’unité à l’appel de SUD, CGT, FO le combat continue !

Nous salariés, employés, retraités, étudiants. Nous syndicalistes, militants associatifs, élus, membres d’un parti. Nous organisations signataires, appelons toute la population et l’ensemble du mouvement populaire à construire un mur de solidarité autour de ce conflit.

Les salariés de TOTAL Dunkerque montrent la voie.

Avec eux battons nous pour que les salariés ne paient pas la crise !

Chaque jour, un peu, chacun, à sa mesure nous pouvons aider à ce combat. Ensemble nous sommes plus forts.

Nous appelons dores et déjà à un grand rendez vous à Paris le 8 Mars 2010 jour du CCE TOTAL où doit être annoncée la décision des patrons de Total.

Texte adopté par l’intersyndicale TOTAL, le 25 février 2010.

Participons à toutes les initiatives, popularisons leur lutte, soutenons les financièrement !

Chèques à l’ordre de : Intersyndicale RF TOTAL Adressé à : Intersyndicale TOTAL
SUD – CGT – FO Raffinerie des Flandres. Route du Fortelet Mardyck 59279 BP 26.

PREMIERS SIGNATAIRES
Intersyndicale Total raffinerie des Flandres : Wullens Philippe (SUD Chimie Total), Pigeon Marc (CGT Total), Leclaire Patrice (FO Total),

Organisations région Nord Pas de Calais signataires : Syndicats : Intersyndicale SUD-CGT-FO TOTAL RF Dunkerque, SUD Industrie 59/62, région métallurgie CGT, FSU 59/62, Syndicat de lutte des travailleurs Arcelor Mittal Dunkerque, Solidaires 59/62, SUD sante-sociaux 59/62, SUD Mairie Dunkerque, SUNDEP 59/62, SUD FPA 59/62, , Ferc sup CGT Lille 3,

Associations : La ligue des Droits de l’Homme 59, Collectif des sans papiers CSP 59, Ligue des Droits de l’Homme Dunkerque, ATTAC Villeneuve d’Ascq, collectif Univers Cité Lille3, ATTAC Roubaix Tourcoing, Association franco chilienne CORDILLERA,

Partis : Les Alternatifs 59, Parti de Gauche 62, NPA 59 62

Organisations nationales signataires :
Alternative libertaire, AC (agir contre le chômage), APEIS (Association Pour l’Emploi et l’Information), ATTAC (Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne), CGT Ferc secteur associatif, Fédération SUD PTT , Fédération SUD Collectivités-Territoriales, FSE (fédération syndicale étudiante), Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE), Fédération SUD-RAIL, Fédération SUD-étudiant, Front syndical de classe, Les Alternatifs, Nouveau parti Anticapitaliste (NPA), Parti de Gauche, Respect conscience musulmane, Solidaires Industrie, SUD Chimie-Pharma, SUD recherche EPST, Union syndicale Solidaires, Union Solidaires Transports.

Premiers signataires au niveau national :
Antoine ALEXIS (CGT ex Mollex), Didier BERNARD (CGT et comité de lutte Continental Clairoix), Olivier BESANCENOT (NPA), Annick COUPE (Union syndicale Solidaires), Guillaume DAVRANCHE (Alternative libertaire), Jean-Pierre DELANNOY(métallurgie CGT), Marc DELEPOUVE ( SNESUPFSU), Philippe ENCLOS (SNESUP-FSU), Georges GASTEAUD (PRCF), Christian MAHIEUX, (Union syndicale Solidaires), Xavier MATHIEU (CGT et comité de lutte Continental Clairoix), Jean-Luc MELENCHON (Parti de Gauche PG),, Pierre PAREYS (union syndicale de la psychiatrie), Evelyne PERRIN(réseau stop précarité), François TEYSSIER (syndicat national SUD Chimie-pharma)., Aurélie TROUVE (co-présidente d’ATTAC)…

Pour tout contact et signature : pfloury@laposte.net

1er mars 2010

Pour télécharger cet Appel, cliquez dans “Documents joints”