Archives mensuelles : août 2010

Grève générale le 7 septembre (Clip Solidaires)

Ce nouveau clip Solidaires a été réalisé dans le cadre de l’émission TV “Expression directe”.

Professions libérales : le cadeau secret à 500 millions d’euros

Quel coup de maître !

Comment offrir l’équivalent d’un bouclier fiscal invisible à une partie de vos électeurs sans éveiller l’attention des médias ? En réformant la taxe professionnelle !

En effet, dans le cadre de l’instauration de la Contribution économique territoriale, (qui remplace la taxe professionnelle) le gouvernement s’apprête à accorder un cadeau fiscal de 500 millions d’euros par an (soit l’équivalent du fameux bouclier fiscal) aux professions libérales (médecins, avocats, notaires, etc.) qui votent traditionnellement à droite.

Retour sur une mesure qui avait échappé à une grande partie de la presse.

Lire la suite ici

Uni(e)s contre une immigration jetable

Appel Citoyen

L’appel citoyen « Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité fraternité » doit recueillir un grand nombre de signatures pour balayer le racisme de la droite et de l’extrême droite.
Faites le connaitre et circuler !

Manifestons partout en France les 3 et 4 septembre

à Paris le 4 septembre 2010 à 14h, place de la République

Signez l’appel sur le site http://www.nonalapolitiquedupilori.org/

Manifestations des 3 et 4 septembre 2010 – préparation de la mobilisation

113 villes ( recensées au 30 août 2010)

3 Septembre 2010————–
– 59 Lille 18h sur le Parvis des droits de l’Homme Place de la République
– 76 Le Havre 17h devant la sous-préfecture

4 Septembre 2010—————–
– 01 Bourg en Bresse 14h00 au carrefour des rues Charles Robin, Foch, 4 septembre et bd de Brou
– 05 Gap 11h Place de la République
– 06 Nice 14h00 place Garibaldi
– 06 Cannes 14h30 devant le monument aux morts et la mairie
– 07 Privas 10h30 devant la préfecture
– 09 Foix 10h devant la préfecture
– 12 Rodez 10h devant la Préfecture
– 13 Marseille 14h30 Vieux Port

– 13 Aix en Provence 11h Aux Allées Provencales
– 13 Salon de Provence 10h Hotel de Ville
– 13 Arles 11h30 bd des Lisses
– 14 Caen 14h Place de la République
– 15 Aurillac 11h devant la Préfecture 2 cours Monthyon
– 16 Angoulème 15h Place de l’Hôtel de Ville
– 17 La Rochelle 11h Cours des Dames devant la grande horloge
– 17 Saintes 11h Place Bassompierre
– 17 Royan 11h30 place Charles de Gaulle
– 18 Bourges 11h place du 8 mai
– 19 Brive 10h30 devant la sous préfecture
– 19 Tulle 15h30 devant la préfecture
– 19 Ussel 15h devant la sous préfecture
– 20 Ajaccio 17h devant la préfecture
– 21 Dijon 14h Place Darcy
– 22 Saint-Brieuc 11h00 rue St Guillaume près du manège
– 23 Guéret 10h30 devant la mairie
– 24 Périgueux 11h00 Arbre de la Liberté (poste centrale)
– 25 Besançon 15h Place du 8 septembre
– 26 Valence Tour de l’Europe
– 27 Evreux 15h devant la mairie
– 28 Chartres 10h30 Place Chatelet puis venue à Paris
– 29 Brest 10h30 place de la Liberté
– 29 Quimper 10h30 place de la Résistance
– 30 Nîmes 14h00 Maison Carrée
– 30 Alès 17h00 devant le théâtre
– 30 Uzès 11h Place de la Libération
– 31 Toulouse 10h30 Esplanade des Droits de l’Homme – place du Salin
– 32 Auch 10h30 Place de la Libération
– 33 Bordeaux 10h30 parvis des Droits de l’Homme
– 34 Montpellier 10h00 place de la Comédie
– 34 Béziers sur le site de la fête annuelle de La Plantade commémorant le 140 ème anniversaire de la proclamation de la République, inauguration d’un Arbre de la Liberté devant lequel chacun pourra prendre la parole
– 35 Rennes 14h00 place de la mairie
– 36 Châteauroux 17h Place de la République
– 37 Tours 15h00 Place Jean Jaurès
– 38 Grenoble 14h départ de La Villeneuve
– 38 Grenoble 14h30 départ de la gare –
………………………les deux cortèges se rassemblent place André Malraux
– 39 Saint Claude 11h devant la sous-préfecture
– 39 Lons Le Saunier 11h devant la préfecture
– 40 Mont de Marsan 11h00 place St Roch
– 41 Vendôme 11h marché couvert
– 42 Saint Etienne 10h Place Jean Jaurès
– 42 Roanne 10h devant la sous préfecture
– 43 Le Chambon sur Lignon 10h Place de la Fontaine
– 43 Le Puy en Velay 10h devant la Mairie
– 44 Nantes 15h00 place du Commerce
– 44 Saint Nazaire15h Esplanade des Droits de l’Homme
– 45 Orléans 15h00 place d’Arc
– 46 Cahors 11h Parvis de la mairie
– 47 Agen 10h00 bd de la République / place Jasmin
– 48 Mende 10h30 place de la République
– 49 Angers 10h30 place du Général Leclerc (devant le Palais de justice)
– 50 Coutances 11h place Saint Nicolas
– 50 Cherbourg 11h Place de la République (devant la mairie)
– 50 Saint Lô
– 50 Barenton 17h30 – au camp d’internement tzigane qui a existé sous Vichy
– 51 Reims 14h00 Place d’Erlon
– 52 Chaumont 11h devant la préfecture
– 54 Nancy 14h00 place Stanislas
– 56 Lorient 11h Place Aristide Briand
– 57 Metz 14h30 place de la République
– 58 Nevers 15h Place de la Résistance
– 59 Tourcoing 11h parvis de l’Hôtel de Ville
– 59 Douai 9h entrée de Gayant Expo
– 59 Dunkerque Rassemblement Marché central
….………..……………10h-12h30 : signature de l’appel Place Jean Bart –
– 59 Bailleul 11h-12h30 devant la mairie
– 60 Beauvais 14h00 place Jeanne Hachette
– 61 Alençon 14h devant la préfecture
– 62 Hénin-Beaumont 16h30 place de l’Hôtel de Ville
– 62 Boulogne sur Mer 16h00 devant la sous-préfecture
– 63 Clermont Ferrand 14h Place Delille
– 64 Bayonne 11h Place de la Liberté – Hôtel de Ville
– 64 Pau 11h – Place Clémenceau, devant la Préfecture
– 65 Tarbes 14h30 Place de la Mairie
– 66 Perpignan
– 67 Strasbourg 16h Place Kléber
– 68 Mulhouse 14h place de la Réunion
– 68 Colmar 14h30 devant la Préfecture Av de la République
– 69 Lyon 14h00 place Bellecour
– 70 Vesoul 14h30 devant la mairie
– 71 Chalon sur Saone 14h Manifestations avec distribution de tracts et signature de pétition dès 14h place Charles De Gaule, place Saint Vincent, place de l’Hôtel de ville et place de l’ancien collège. Les 4 cortèges convergeront place de Beaune à 16h et iront vers la sous-préfecture.
– 72 Le Mans 15h Place de la République
– 73 Chambery 15h Place Caffe
– 74 Annemasse 11h complexe Martin Luther King
– 74 Annecy 15h devant la préfecture
– 74 Thonon 14h Place Aristide Briand
– 75 Paris 14h00 place de la République
– 76 Rouen 14h00 devant l’église St Sever
– 76 Le Havre départ en car pour aller manifester à Paris
– 78 Mantes la Jolie 11h00 devant la Sous Préfecture
– 79 Bressuire 10h30 place Notre Dame – cercle de silence, 11h00 prises de paroles puis défilé vers préfecture.
– 79 Niort 10h30 en bas de la place de la Brèche
– 80 Amiens 14h30 place de l’Hôtel de Ville
– 80 Abbeville 14h30 place du Pilori
– 81 Castres 9h30 place Jean Jaurès
– 83 Toulon 10h Place de la Liberté
– 83 Saint Maximin 15h Place Martin Bidouré
– 84 Avignon 10h30 devant la préfecture, bd Limbert
– 85 La Roche sur Yon 10h30 Place Napoléon
– 86 Poitiers 14h devant le Palais de Justice
– 87 Limoges 14h00 place de la République
– 88 Saint Dié 10h devant la mairie
– 88 Epinal 15h place des 4 nations
– 89 Joigny 18h rassemblement à la Maison citoyenne (s’inscrire maisoncitoyenne89@free.fr pour départ en car pour Paris)
– 974 St Denis de la Réunion 14h Place des Droits de l’Homme

ACTION du 7 septembre


Fédérations Syndicales des Cheminots


CGT – UNSA – SUD-Rail – CFDT

LE 07 SEPTEMBRE 2010


Le Président de la République,  le gouvernement, appuyés par le MEDEF, ont pris la responsabilité de faire le choix de soumettre au débat du Parlement, en procédure  d’urgence, un projet de réforme des retraites dont le contenu est injuste et inacceptable.

En décidant de s’installer dans la perspective d’une confrontation sociale, ils  semblent toujours vouloir ignorer le mécontentement croissant et les exigences qui l’accompagnent.

Mais l’été et les campagnes médiatiques visant à diviser les salariés et à occulter les vrais débats de société en tentant de masquer  le rejet qu’inspire leur politique de rigueur n’y changent rien. L’avenir des retraites est au centre des préoccupations du salariat.

Après les fortes mobilisations du premier semestre, et notamment le 24 juin dernier (46% de grévistes à la SNCF), les multiples initiatives qui ont ponctué la période estivale montrent la détermination des salariés à faire entendre leurs propositions pour des mesures permettant de véritablement assurer la pérennité du système de retraite par répartition.

Les cheminots, très présents avec les autres salariés, ont bien compris que la sauvegarde de leur régime spécial de retraite dépendra du contenu de la réforme en cours.

Les efforts de communication de la Direction SNCF et les manœuvres du gouvernement ne peuvent tromper les cheminots et affaiblir leur engagement dans leur participation qu’il convient de conforter et d’élargir.

Au moment où le projet de réforme des retraites va être examiné par le parlement, les organisations syndicales rappellent leur ferme opposition à celui-ci.

Rien n’est joué !

Le gouvernement et les parlementaires doivent entendre la mobilisation des salariés et répondre à leurs revendications par d’autres choix en matière de retraites, d’emploi et de pouvoir d’achat.
Un préavis de grève nationale unitaire a été déposé pour la période du lundi 06 septembre 2010 à 19h00 au mercredi 08 septembre 2010
à 8h00, couvrant l’ensemble du personnel de la SNCF.
À la SNCF, la direction doit  ouvrir des négociations avec les fédérations syndicales.

L’avenir du service public ferroviaire, l’emploi et le pouvoir d’achat  sont des sujets sensibles qui appellent de véritables réponses.

La politique de Fret SNCF apparaît, dans et hors de l’entreprise, comme allant à contresens des enjeux de société, mais aussi des engagements pris par l’Etat concernant le report modal des transports de marchandises de la route vers le rail lors du « Grenelle de l’Environnement ».

Au regard de l’intérêt porté par les citoyens sur les questions environnementales, les enjeux du développement durable, la saturation du réseau routier et la sécurité, les Fédérations Syndicales des cheminots CGT, UNSA, SUD-Rail et CFDT demandent une remise à plat des projets de la direction de la SNCF et l’ouverture de véritables négociations sur la base des propositions des organisations syndicales.

Sur l’emploi, la politique menée depuis des années par la Direction fragilise la qualité du service public. Cette situation détériore les conditions de travail des cheminots et génère des dysfonctionnements graves affectant la sécurité des circulations ferroviaires.

Il y a urgence à développer l’emploi à statut pour répondre aux besoins du Service Public ferroviaire, à l’amélioration des conditions de vie et de travail des cheminots.

La pérennité de notre régime spécial et son financement sont étroitement liés aux questions d’emploi et de salaire.

Sur ce dernier point, comme une large majorité de Français, les cheminots sont impactés par les dérives tarifaires sur les produits de première nécessité. Il y a donc urgence à ouvrir de nouvelles discussions salariales.

Enfin, la Direction SNCF doit apporter des réponses sur la  situation des ex-apprentis ou élèves de la SNCF qui suscite un fort mécontentement à l’heure où ces derniers, faute de validation de leurs trimestres d’apprentissage par la CNAV, ne peuvent bénéficier des mesures salariales  liquidables pour la retraite négociée en 2007 lors de la réforme du régime spécial.

Comme elles s’y sont engagées  dans la poursuite de l’action interprofessionnelle dans laquelle elles se sont inscrites, les Fédérations
Syndicales CGT, UNSA, SUD-Rail et CFDT appellent les cheminots à agir par la grève le 07 septembre 2010 et à participer massivement aux manifestations organisées partout en France.

Le gouvernement et les parlementaires doivent entendre la mobilisation des salariés  et répondre à leurs revendications pour d’autres choix en matière de retraites, d’emploi et de pouvoir d’achat. L’ensemble des organisations syndicales interprofessionnelles se réunira dès le 08  septembre pour analyser la situation et décider des suites unitaires à donner rapidement à la mobilisation.

Dans ce cadre, nos Fédérations Syndicales de cheminots CGT, UNSA, SUD-Rail, CFDT, se rencontreront le 09 septembre 2010.
Paris, le 30 Août 2010

NON A LA POLITIQUE DU PIRE

Appel Citoyen

Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité, fraternité

Signez l’appel en ligne !

Les plus hautes autorités de l’Etat ont fait le choix de jeter à la vindicte publique des catégories entières de population : Roms et Gens du voyage accusés comme les étrangers d’être des fauteurs de troubles, Français d’origine étrangère sur lesquels pèserait la menace d’être déchus de leur nationalité, parents d’enfants délinquants, etc. Voici que le président de la République accrédite aussi les vieux mensonges d’une immigration coûteuse et assimilée à la délinquance, et offre ainsi à la stigmatisation des millions de personnes en raison de leur origine ou de leur situation sociale.

Ce qui est à l’œuvre dans cette démarche ne s’inscrit pas dans le débat légitime, dans une démocratie, sur la manière d’assurer la sûreté républicaine. Le nécessaire respect de l’ordre public n’a pas à être utilisé pour créer des distinctions entre les habitants de ce pays et désigner des boucs émissaires, ni pour instituer des peines de prison automatiques, contraires aux principes fondamentaux du droit pénal, à l’indépendance de la justice et à l’individualisation des peines.

La Constitution de la France, République laïque, démocratique et sociale, assure « l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion ».

Nul, pas plus les élus de la nation que quiconque, n’a le droit de fouler au pied la Constitution et les principes les plus fondamentaux de la République.

Notre conscience nous interdit de nous taire et de laisser faire ce qui conduit à mettre en péril la paix civile.

Nous appelons à une manifestation le samedi 4 septembre 2010, place de la République à Paris, à 14h00, et partout en France, afin de fêter le 140e anniversaire d’une République que nous voulons plus que jamais, libre, égale et fraternelle.

Voir la liste des premiers signataires

DESSIN D’ACTUALITE

dessin

Patrick Mignard