Licenciement discriminatoire pour fait de grève Licenciement politique et antisyndical

 

Deux ans après le licenciement de Fabien, Sud-Rail exige toujours sa réintégration.

 

Après presque trois ans de rebondissements juridiques, le procès opposant notre camarade Fabien, militant syndical SUD Rail, qui a animé une grève, et la SNCF s’est tenu aujourd’hui le 6 décembre 2013, à 10 heures, au Conseil de prud’hommes de Paris.

80 camarades étaient présents pour manifester leur solidarité.

Nous avons toujours répété qu’en droit une présomption alléguée uniquement par l’employeur ne représentait pas une preuve.

Laisser licencier Fabien sans réagir c’est nous condamner tous et toutes demain car cette réaction directoriale fera jurisprudence contre chacun, chacune des cheminot-e-s et plus généralement des salariés.

Ce 6 décembre 2013, Fabien, représenté par son avocat, et soutenu par ses collègues a pus enfin démontrer qu’il y a eu discrimination syndicale à son égard.  Nous avons toujours répété qu’en droit une présomption alléguée uniquement par l’employeur ne représentait pas une preuve.

En conséquence nous revendiquons sa réintégration dans son poste de travail

Le jugement sera rendu le 10 janvier 2014 et portera sur le fond.

RDV est pris pour tous pour le délibéré !

Laisser un commentaire