Confinement et Solidarité N°10

Mardi 7 avril avril 2020, vingt-troisième jour de confinement.

Bonjour à toutes et tous nos retraités !
En ces temps de coronavirus, c’est tout le modèle fragile de notre société qui vacille. Basée essentiellement sur le profit, la production outrancière de richesses parfois inutiles, sur le matérialisme et le chacun pour soi, il aura suffi d’un microorganisme, qui n’est pas tombé du ciel par hasard, pour bousculer fondamentalement nos modes de vie, nos certitudes, notre confort et aussi notre paresse intellectuelle. Si cette situation de crise extrême peut révéler ce qui a de meilleur en nous, elle peut aussi mettre à jour la veulerie, l’égoïsme, la mesquinerie, la bêtise, voire la folie de nos grands décideurs, de celles et ceux qui sous prétexte de nous gouverner, nous mentent, nous escroquent, nous spolient.

En effet, voici venu le temps des voleurs, comme ceux qui spéculent sur l’envolée des prix des produits de première nécessité, et qui, lorsque cela ne suffit pas à leur avidité, n’hésitent pas à voler stocks de masques, de médicaments, pour les revendre au marché noir. Les voleurs, ce sont également les dirigeants américains, n’hésitant ps à détourner à coup de « cash » le matériel médical destiné à d’autres pays sur le tarmac des aéroports, sans que ni revendeur (chinois) ni ‘acheteur légitime (français par exemple) ne montre les dents. La loi de la jungle est à son paroxysme !

Voici venu le temps des salopards, comme nos charmants patrons, qui n’hésitent pas à envoyer au front les salariés sans outil de protection, pour des missions parfois inutiles, comme ceux qui poussent les travailleurs du BTP à poursuivre les grands travaux inutiles, ou les cadres pourris de la SNCF qui envoient les équipes effectuer des travaux de voie non urgents, tout en leur sucrant au passage des congés ou des RTT. Salauds, et voleurs en plus, la classe !

Voici venu le temps des menteurs, comme nos gouvernants qui ont soutenu mordicus que les masques ne servaient à rien, alors qu’ils savaient très bien que c’était un moyen de protection indispensable au maintien d’un minimum de vie sociale, sans oublier bien sûr les gestes barrière. Ce mensonge éhonté n’avait pour but que de masquer aux yeux des citoyens leur propre impéritie, avant de faire piteusement machine arrière en menaçant même celles et ceux qui n’auraient pas ces fameux masques (et comment se les procurer quand les stocks sont vides, bande d’abrutis ?) de ne pouvoir sortir.

Un pays qui ‘est pas capable de protéger sa population en lui fournissant les moyens élémentaires de pouvoir le faire (c’est quand même plus facile de fabriquer des masques que des avions, des centrales nucléaires ou des armes, domaines dans lesquels nous sommes champions !) est un pays en ruine et en faillite morale !

Voici le temps des incompétents, qui se déclarent tous du haut de leur suffisance experts, ministres ou « sachants », alors que notre pays reste un de ceux les plus mal préparés à la gestion de la crise. Ah, il est plus facile (et plus juteux) de distribuer des amendes que des masques ! Les services ministériels se targuent d’avoir distribué plus de 350 000 amendes pour non-respect du confinement à 135 € pièce, ce qui fait la jolie somme de plus de 47 millions d’euros, somme que les citoyens verseront en fait pour renflouer la faillite des caisses de l’Etat. Il n’est pas beau le tour de bonneteau ?

Voici le temps des obscènes et des ignobles, comme le prouvent les propos répugnants du préfet de police de Paris, déjà connu pour son maintien de l’ordre à coup de matraque lors des récentes manifestations, qui ose affirmer que les gens hospitalisés à cause du virus sont ceux qui n’ont pas respecté le confinement ! Comment transformer avec aplomb les victimes en coupables ! Abject et indigne de la fonction. Que celui qu’on surnomme Berger Lallement arrête d’aboyer, d’éructer et démissionne !

Voici venu le temps des dictateurs qui jouent avec les mesures d’exception pour les rendre présentables à leurs peuples en les habituant doucement à ce qu’elles deviennent pérennes : Bolsonaro au Brésil, Duterte aux Philippines, Orban en Hongrie, Trump bien sûr aux USA (pour le chinois Xi JInping le processus était déjà arrivé à son terme avant la crise). Mais les tendances autoritaires d’un Macron s’affirment aussi en filigrane chez nous.

Voici venu le temps des assassins, de ceux qui par leur choix économiques, politiques, ou sociaux, par leur gestion ont permis que l’effondrement civilisationnel annoncé arrive plus vite que prévu, mais qui ne remettront pas pour autant leur vision du monde en jeu. Quand le slogan dit que le capitaliste vendrait la corde pour le pendre on en est là ! Mention spéciale aux EHPAD du groupe Korian, bien connus pour la maltraitance de leurs résidents et de leurs salariés, qui, par leur avidité et leur incompétence ont permis le score terrible de 29 morts dans leur maison de retraite de Mougins, ou chronique d’une hécatombe annoncée !

Et voici venu le temps des fous, des tarés qui n’ont qu’une optique : que tout redémarre comme avant le plus rapidement possible, en détruisant au passage le peu qu’il reste d’acquis et de droits sociaux.

A tous ces nuisibles, ces criminels nous disons STOP ! Nous ne nous laisserons plus faire. Le temps du déni est fini, le temps des comptes à rendre arrive à grands pas. Unissons nos forces, saisissons l’opportunité pour que cette catastrophe sanitaire permette l’émergence d’une conscience que d’autres choix de vie sont non seulement possibles mais indispensables à la survie de l’humanité.. C’est sûrement la dernière chance qui s’offre à nous. Ne la laissons pas passer !

Ce lien pour illustrer et qui nous instruit sur le sens du mot “impéritie” : https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/blog/040420/edwy-plenel-masques-ce-que-revele-l-enquete-de-mediapart

Ce lien qui nous rappelle que l’état policier est bien réel (en l’occurence ici la gendarmerie) et qu’il faut nous attendre à des jours sombres. :
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=125590462394650&id=105848497702180?sfnsn=scwspwa&d=w&vh=e&extid=Ex6m8NrdQhG0XSx8&d=w&vh=e

En pj, un communiqué de l’Académie Nationale de Médecine sur la sortie du confinement.

Et pour finir en sourire ci-joint quelques images et vidéos.

A bientôt pour d’autres réflexions. N’hésitez-pas à faire partager les vôtres sur notre boite mail et surtout, bon courage à tous et surtout prenez soin de vous et de vos proches. En ces temps difficiles le mot Solidarité prend toute sa valeur !

Liaison Nationale des Retraité-e-s SUD-Rail

Laisser un commentaire