Confinement et Solidarité N°24

Mercredi 6 mai 2020, cinquante-deuxième jour de confinement.
Bonjour à toutes et tous nos retraités !
EXCLUSIF !!!
LE PLAN DE DECONFINEMENT DU GOUVERNEMENT
Par un heureux hasard, nous avons réussi à nous procurer la dernière mouture du plan de déconfinement concocté par le gouvernement sous l’égide de son chef, le génial Edouard Philippe, dit « Poivre et Sel »., et approuvé sans regimber par les godillots de la République en Marche Arrière. En effet, alors que nous passions sous les fenêtres de l’hôtel Matignon, au premier étage la porte-parole de la bonne parole, l’inénarrable Sibeth N’Diaye officiait, et l’ouverture inconsidéré de son grand clapet a fait qu’une liasse de notes estampillée « Confidentiel Défonce » s’est envolée sous l’effet de l’appel d’air de celle qui n’en manque pas, et a atterri sous nos pieds. Nous vous livrons in extenso le produit des élucubrations de notre Etat-Major de la Prophylaxie Intellectuelle.
TRAVAIL : le but premier du déconfinemnt est bien de remettre tous les fainéants au boulot. Pour rattraper le temps perdu et le manque de production, la semaine de travail sera portée à 60 heures par semaine, soit 6 jours à 10 heures travaillées, le dimanche devant être réservé à la messe. De même, les jours fériés seront jusqu’en 2022 réduits à ceux indispensables au salut des âmes : Noël, Pâques, l’Ascension et l’Assomption. Le premier mai consacrera véritablement le travail, et les salariés devront travailler double ce jour-là sans être payés. Afin de faire baisser les chiffres du chômage, les travailleurs détectés positifs au COVID 19 seront immédiatement licenciés sans indemnités et sans rentrer dans les statistiques. L’âge de départ à la retraite sera relevé à 70 ans, et les pensions de retraites seront intégralement prises en charge par l’Armée du Salut et les Restaus du Cœur.
TRANSPORTS : Pour concentrer nos efforts sur l’acheminement des citoyens sur les sites de production tout en économisant nos moyens, seuls les métros et trains de banlieue des grandes villes seront remis en circulation, avec un siège sur deux. Pour respecter la distanciation, les barres de maintien seront enlevées, la station debout punie d’une amende (sauf aux abords des gares et stations pour entrer et sortir des rames). Pour garantir qu’un seul siège sur deux soit occupé, le siège contigu sera équipé de clous pointes en haut, et les fakirs seront donc interdits de transport (le journal du même nom sera par l’occasion également interdit). Les lignes desservant les plages et lieux de villégiature seront déferrées, ce qui ne devrait pas occasionner beaucoup de boulot, vu que l’essentiel a déjà été fait avant la crise. Quant aux avions, ils seront réservés aux hommes d’affaires et leurs frais de transport pris en compte par la collectivité au nom du redressement national.
ECOLES : Chacun se démerdera comme il pourra, parents, profs, maires, personnels techniques, l’essentiel étant que les mômes soient hors des pattes des parents afin que ceux-ci puissent se consacrer en toute sérénité à la production de tous les biens inutiles qui font le charme de notre société évoluée. Les programmes seront allégés, de toute manière la Nation n’a aucun besoin d’intellectuels ni de gens instruits et cultivés, ils sont le ferment de la contestation.
VACANCES : Vu les mesures ci-dessus, il est hors de question de rouvrir les plages, et les 10 jours annuels de congés maintenus devront intégralement être pris sur le lieu de résidence. Néanmoins, pour les cadres dirigeants, des dérogations pourront avoir lieu, avec une carte d’accès payants aux sentiers pédestres ou aux littoraux, avec tickets d’appel et limitation de la durée des randonnées ou des baignades. Evidemment, les compagnies de CRS étant intégralement occupées à mater les contrevenants que de telles mesures ne manqueront pas d’occasionner, il n’y aura aucun secours possible et les activités de plein air devront se faire sous l’entière responsabilité et aux risques et périls des vacanciers.
SPECTACLES : Considérant les risques sanitaires, les cinémas et théâtres resteront fermés. De toute manière, l’activité et les déclarations des différents ministres donnent déjà l’occasion à la populace de se distraire et de se rouler par terre de rigolade. Seuls les concerts de grande musique classique seront maintenus, avec billets à prix d’or, et en excluant les instruments à vent, dangereux par les postillons qu’ils émettent, et difficiles de surcroit à jouer avec un masque. Il en sera de même pour les chanteurs d’opéra et les acteurs de théâtre qui devront opérer à bouche fermée, ou avec le langage des signes. Pour obvier tous ces inconvénients, la porte-parole du gouvernement s’engage à produire gratuitement des récitals de pipeau et de mandoline quotidiens.
CAFES ET RESTAURANTS : Ils ne pourront rouvrir qu’à la condition d’offrir uniquement des tables individuelles espacées d’au moins deux mètres, et uniquement à l’air libre ou en terrasse, y compris les jours de pluie. Toute la vaisselle devra être en carton ou en plastique jetable, après tout les océans sont là pour les recycler. Le port du masque restant obligatoire, prévoir l’usage de pailles pour boire et seules les compotes, soupes et purées seront disponibles à la restauration, afin de limiter l’éjection de salive et de postillons dus à la mastication. Un comité d’études scientifique sous la direction du Professeur Mac Donald’s étudiera la possibilité de servir sous conditions du steak haché et des frites molles pour les gamins.
SANTE : Afin de renflouer les caisses de l’État, le prix des masques sera relevé à 10 € le jetable, et jusqu’à 50 € pour celui en tissu, à l’unité cela va sans dire. Le conditionnement ne sera possible que dans des boîtes d’au moins 500 unités, pour renflouer les apothicaires. Le prix du gel hydro alcoolique est fixé à 90 € le litre, et les amendes pour manquement à ces mesures sanitaires obligatoires sera porté à 350 €. Par ailleurs, la moitié des sites de production de masques, gels, tests et autres produits pharmaceutiques seront transformés pour la fabrication de casques et matraques de CRS, ainsi que de gaz lacrymogène.
PERSONNES AGEES : En conformité avec le dogme de l’obsolescence programmée, les personnes à la retraite, quel que soit leur âge, seront considérées comme des bouches inutiles à nourrir et placées sous la protection du groupe Korian, dont le siège central sera déplacé au Père Lachaise.
APPLICATION DE TRACAGE DU COVID 19
Tout citoyen devra obligatoirement être en possession de deux téléphones portables, l’un pour son usage personnel, l’autre devant impérativement être activé en permanence avec l’application de traçage électronique du COVID-19, dont les données serviront également au flicage des dissidents et à des applications commerciales bonnes pour la reprise, donc pour l’emploi.
ELECTIONS : Celles-ci seront suspendues le temps que la situation revienne à la normale, et les partis politiques provisoirement interdits, sauf ceux approuvant et véhiculant la bonne parole gouvernementale. En attendant des jours meilleurs, qui ne devront pas survenir trop rapidement afin que notre pays retrouve toute sa compétitivité, un gouvernement resserré d‘union nationale sera mis en place sous l’égide du Premier Ministre. Le président du MEDEF sera nommé Ministre du travail, et remplacera Mme Pénicaud retournant chez Danone car elle pédale très bien dans le yaourt. Monsieur Benalla sera nommé secrétaire d’état au maintien de l’ordre et sera chargé de surveiller le Ministre de l’Intérieur afin qu’il ne dise pas trop de conneries. La concierge du Ministère de la Santé remplacera au pied levé et sans difficulté l’actuel titulaire du poste, aussi brillant que sa prédécesseure (ou prédessessrisse si vous préférez) .Le Ministre des affaires étrangères, Monsieur Le Hi Han, sera chargé de négocier avec les démocrates des grandes puissances, à savoir MM. Trump, Bolsonaro, Kim Jong Un, Orban, Poutine, Xi Jin Ping, El Assad et tant d’autres, comme Messieurs Daladier et Chamberlain avaient si bien su le faire il n’y a pas si longtemps. Bien entendu, les ministères de la justice, de l’environnement et de la culture sont suspendus, à moins que cela n’ait déjà été le cas avant la pandémie.
La durée de ces ordonnances (non remboursées par la sécu) sera indexée sur la courbe du CAC 40.
NOTA : En cas de la survenue d’une deuxième vague, voire de tsunami, de nouvelles ordonnances seront prises depuis l’Arche de Noé par le nouveau gouvernement provisoire, conseillé par les technocrates de la promotion Félix Eboué (de secours).
Fait à Paris, non pas le 1er avril, mais le 6 mai.
Signé depuis son bureau éjectable : le Premier Sinistre.

Voici un appel du comédien Vincent Lindon :
http://www.mediapart.fr/journal/france/060520/un-appel-de-vincent-lindon-comment-ce-pays-si-riche?utm_source=global&utm_medium=social&utm_campaign=SharingApp&xtor=CS3-5
Ci-joint une vidéo d’un médecin en colère sur le flicage qui se prépare.

Quelques sourires en pj.

Bon courage à toutes et tous et surtout prenez soin de vous et de vos proches. En ces temps difficiles, le mot Solidarité prend toute sa valeur !
Le Bureau de la Liaison Nationale des Retraité-e-s SUD-Rail.IMG-20200505-WA0007

IMG-20200505-WA0008

GDE Erreur: Impossible de charger les réglages du profil