Revalorisation des pensions… un schmilblick !

ceinture1Depuis le 1er avril les retraites ont été revalorisées de 1%, soit 0,4% au titre de l’inflation prévue pour 2009, plus 0,8% au titre de la différence entre la prévision et la réalité de l’inflation pour l’année 2008, moins 0,2% au titre de 2007 considéré comme une augmentation anticipée donc à déduire.

Mais pour les retraités cheminots, l’augmentation des retraites au 1er avril ne sera que de 0,4%, soit la prévision de l’inflation 2009. Où est le schmilblick… ? Le rattrapage de la différence entre l’inflation prévue et constatée pour 2008 ne nous est pas appliquée car, jusqu’au 1er janvier 2009, bien que notre caisse soit devenue autonome, nos retraites ont continué d’évoluer comme les salaires des actifs (voir les différentes « Lettres au Pensionné » adressées par la Caisse aux retraités en 2008). Ce qui n’est pas dit, c’est que certaines mesures salariales 2008 pour les actifs n’étaient pas péréquables, un mot savant pour dire que les retraités n’en voient pas la couleur : +2% pour les ex apprentis, 10è échelon, prime de 25 euros pour les métiers à pénibilité avérée et les 207 euros d’intéressement.

Ce ne sera plus le cas à partir du 1er avril 2010. A cette date, nous serons soumis aux mêmes règles (voir encadré) que l’ensemble des régimes de base (régime général, régime agricole, fonction publique, régimes spéciaux).

Qui a dit que l’autonomisation de notre caisse ne changeait rien…, la CGT !!!

Un mot concernant les 207 euros d’intéressement versés à chaque cheminot, sauf aux retraités. Les calculs montrent que cette somme donnée en augmentation de salaire aux actifs, donc prise en compte pour l’évolution de nos pensions, se serait traduite par une augmentation moyenne de 12 euros mensuels, soit 144 euros par année de retraite.

Qui a demandé ce dividende de 207 euros plutôt que des augmentations de salaires…., la CFDT et la FGAAC !!!

Un rappel quand même, SUD-Rail s’est opposé à l’autonomisation de notre caisse de retraite et le reste. Par ailleurs, les retraités SUD-Rail, avec leur fédération, ont toujours exigé la péréquation intégrale de toutes les mesures salariales pour les actifs. La coupure entre retraités et actifs suite à l’autonomisation de la caisse rend plus difficile cette exigence !

Nouvelles règles

L’article 30 du Règlement de la nouvelle Caisse de retraite des cheminots prévoit que les retraites seront revalorisées au 1er avril de chaque année selon les prévisions de l’évolution de l’indice des prix (hors tabac) pour l’année en cours faites par le gouverncaissesvidesement.

Ce coefficient de revalorisation est fixé par une commission dont la composition et les modalités de fonctionnement sont fixées par décret. La différence constatée entre la prévision et la réalité donne lieu à un rattrapage au 1er avril de l’année suivante.

A noter que si la réalité est moindre que la prévision, cela peut  se traduire, comme cette année, par une déduction !

Fini donc l’alignement sur les salaires des actifs et la négociation de nos pensions entre direction et organisations syndicales….



LA NOTE HEBDO N°1 du 04 mars 2009

En complément à notre journal  Le lien du retraité, nous vous proposons une note hebdomadaire. Souvent au fil de nos diverses lectures quotidiennes, divers articles nous semblent être intéressant à connaitre soit pour l’info qu’ils livrent, soit pour les idées qu’ils contiennent. Il nous apparait dommage de rester en tête à tête avec alors que la période mérite que nous en ayons connaissance ou que nous en discutions.
Bonne lecture.
notehebdo1Au menu :

ECONOMIE :
Profits et salaires

EMPLOI:
Chômage et pub
Heures sup

RETRAITE:
Privé: complémentaires

ENVIRONNEMENT:
Le nucléaire

SOCIETE:
Et si on changeait tout …

CULTURE : UN LIVRE À LIRE
Gorz, un penseur pour le XXéme siècle


Pour lire, imprimer ou télécharger la lettre hebdo n°1, c’est ici