5ème Congrès : SUD-Rail réaffirme l’importance d’un syndicalisme de lutte

Réunis à St Jean de Mont (Vendée) durant 5 jours, 280 déléguées et délégués mandatés par les syndicats SUD-Rail ont dressé le bilan depuis leur dernier Congrès en 2006.

Les conditions de vie et de travail des travailleuses et travailleurs du rail sont particulièrement dégradées par la mise en œuvre des plans d’éclatement de l’entreprise SNCF et plus globalement par la politique générale de remise en cause des droits sociaux et des conditions de travail portée par les gouvernements successifs de ces dernières années.

L’activité militante de SUD-Rail trouve un écho fort chez les travailleurs du rail des secteurs privés et publics. L’augmentation du nombre d’adhérent-e-s, le renouvellement des équipes militantes, l’arrivée d’équipes venues d’autres organisations syndicales ne se reconnaissant pas dans le syndicalisme d’accompagnement sont les signes d’une réelle volonté de rejet des politiques déstructurantes qui sont mises en œuvre.

Un message fort ressort de ce congrès : Il faut amplifier les luttes pour défendre les intérêts des salariés et transformer la société.

Les enjeux interprofessionnels étaient également très présents dans les débats. SUD-Rail, membre de l’Union Syndicale Solidaires travaille à la convergence des luttes afin de mettre en échec la politique dont  les salariés sont victimes. D’ailleurs, de nombreuses associations, des représentants de syndicats membres de l’Union Syndicale Solidaires ont témoigné de la situation des salarié-e-s dans différents champs professionnels (éducation, poste télécom etc…)

Lire la suite »

Elections professionnelles du 26 mars


SUD-Rail progresse de 2,7 et obtient 17,67%


Toujours très objective, la direction en conclut auprès des journalistes que « SUD-Rail marque le pas ». Et bien, nous voulons bien marquer le pas en progressant de près de 3% à chaque élection !
SUD-Rail progresse dans les trois collèges :

  • Exécution + 4,1%
  • Maîtrise + 3%
  • Cadres + 1%

Notre implantation demeure inégale : de 23,5% à l’exécution, à 4,4% chez les cadres.
Les équipes SUD-Rail sont majoritaires dans de très nombreux établissements. Un exemple : les agents de conduite de Paris Saint Lazare où SUD-Rail progresse de 27% et recueille 53% des voix !
La CGT (39,31 %) continue de baisser : – 3,9 en 2006, – 0,8% en 2009.
L’UNSA (18,06%) gagne 3,58, mais absorbe les voix de la CFTC avec qui elle faisait listes communes dans plusieurs Comités d’Etablissement.
La CFTC perd d’ailleurs 2,78, n’obtenant que 5,36%.
L’alliance CFDT FGAAC (11,59%), tant sponsorisée par la direction, perd des voix : – 3,04.
L’alliance FO CGC n’obtient que 8,02%.
Quatre organisations syndicales (FGAAC, FO, CFTC, CGC) ne sont plus représentatives nationalement à la SNCF. C’est la conséquence de la position commune CGT/CFDT/MEDEF d’avril 2008, reprise dans la loi d’août 2008.
SUD-Rail réaffirme que, si la recherche de l’unité syndicale est une question importante, elle ne saurait se régler par une loi qui limite les droits de certaines organisations syndicales.
La fédération SUD-Rail constate que les organisations qui se revendiquent du syndicalisme de lutte sont toujours prédominantes. Nous parlons là, des syndicats SUD-Rail bien entendu, mais aussi de nombreuses autres équipes syndicales, qui refusent les compromissions, privilégient la démocratie, et n’ont d’autre but que de défendre les intérêts collectifs des salarié-e-s.
A chacun-e de renforcer le syndicalisme, pour être plus fort-e-s ensemble ! C’est indispensable, pour l’avenir du service public, pour l’emploi, les salaires, les conditions de travail … et construire aussi le mouvement interprofessionnel qui doit imposer une autre répartition des richesses !

Communiqué de la fédération SUD RAIL, suite aux déclarations du président de la république

Quand on est président de la SNCF ou président de la république, on a le droit de colporter des mensonges auprès des média ?

Les cheminots ne sont pas payés lorsqu’ils font grève. Les cheminots ont une retenue de salaire d’une heure lorsqu’ils font grève 59 minutes. Les cheminots ont une retenue de salaire d’une journée, lorsqu’ils font grève une journée. Les cheminots ont une retenue de salaire de 8 jours lorsqu’ils font grève 8 jours.

Quand on est président de la SNCF ou président de la république, on est là pour restreindre la démocratie ? Lire la suite »

Tarnac : ne pas se taire devant l’arbitraire !

Il y a un mois, des politiciens et des ministres occupaient l’espace médiatique à longueur de journées, pour nous annoncer qu’un groupe terroriste avait été démasqué dans un village de Corrèze avec des « ramifications » à Rouen et à Paris. Des noms étaient cités, des jeunes étaient arrêtés à l’issue d’une occupation militaire de ce village.
Ainsi, une dizaine de jeunes, pris en filature depuis des mois par la direction anti-terroriste aurait mené une demi-douzaine d’opérations de sabotage sur les différentes Lignes ferroviaires à Grande Vitesse, la même nuit … Suivis depuis des mois, ils avaient été perdus de vue par la direction anti-terroriste, durant quelques heures, le temps d’effectuer ces opérations … avant d’être retrouvé à Tarnac… Lire la suite »