ACTION du 7 septembre


Fédérations Syndicales des Cheminots


CGT – UNSA – SUD-Rail – CFDT

LE 07 SEPTEMBRE 2010


Le Président de la République,  le gouvernement, appuyés par le MEDEF, ont pris la responsabilité de faire le choix de soumettre au débat du Parlement, en procédure  d’urgence, un projet de réforme des retraites dont le contenu est injuste et inacceptable.

En décidant de s’installer dans la perspective d’une confrontation sociale, ils  semblent toujours vouloir ignorer le mécontentement croissant et les exigences qui l’accompagnent.

Mais l’été et les campagnes médiatiques visant à diviser les salariés et à occulter les vrais débats de société en tentant de masquer  le rejet qu’inspire leur politique de rigueur n’y changent rien. L’avenir des retraites est au centre des préoccupations du salariat.

Après les fortes mobilisations du premier semestre, et notamment le 24 juin dernier (46% de grévistes à la SNCF), les multiples initiatives qui ont ponctué la période estivale montrent la détermination des salariés à faire entendre leurs propositions pour des mesures permettant de véritablement assurer la pérennité du système de retraite par répartition.

Les cheminots, très présents avec les autres salariés, ont bien compris que la sauvegarde de leur régime spécial de retraite dépendra du contenu de la réforme en cours.

Les efforts de communication de la Direction SNCF et les manœuvres du gouvernement ne peuvent tromper les cheminots et affaiblir leur engagement dans leur participation qu’il convient de conforter et d’élargir.

Au moment où le projet de réforme des retraites va être examiné par le parlement, les organisations syndicales rappellent leur ferme opposition à celui-ci.

Rien n’est joué !

Le gouvernement et les parlementaires doivent entendre la mobilisation des salariés et répondre à leurs revendications par d’autres choix en matière de retraites, d’emploi et de pouvoir d’achat.
Un préavis de grève nationale unitaire a été déposé pour la période du lundi 06 septembre 2010 à 19h00 au mercredi 08 septembre 2010
à 8h00, couvrant l’ensemble du personnel de la SNCF.
À la SNCF, la direction doit  ouvrir des négociations avec les fédérations syndicales.

L’avenir du service public ferroviaire, l’emploi et le pouvoir d’achat  sont des sujets sensibles qui appellent de véritables réponses.

La politique de Fret SNCF apparaît, dans et hors de l’entreprise, comme allant à contresens des enjeux de société, mais aussi des engagements pris par l’Etat concernant le report modal des transports de marchandises de la route vers le rail lors du « Grenelle de l’Environnement ».

Au regard de l’intérêt porté par les citoyens sur les questions environnementales, les enjeux du développement durable, la saturation du réseau routier et la sécurité, les Fédérations Syndicales des cheminots CGT, UNSA, SUD-Rail et CFDT demandent une remise à plat des projets de la direction de la SNCF et l’ouverture de véritables négociations sur la base des propositions des organisations syndicales.

Sur l’emploi, la politique menée depuis des années par la Direction fragilise la qualité du service public. Cette situation détériore les conditions de travail des cheminots et génère des dysfonctionnements graves affectant la sécurité des circulations ferroviaires.

Il y a urgence à développer l’emploi à statut pour répondre aux besoins du Service Public ferroviaire, à l’amélioration des conditions de vie et de travail des cheminots.

La pérennité de notre régime spécial et son financement sont étroitement liés aux questions d’emploi et de salaire.

Sur ce dernier point, comme une large majorité de Français, les cheminots sont impactés par les dérives tarifaires sur les produits de première nécessité. Il y a donc urgence à ouvrir de nouvelles discussions salariales.

Enfin, la Direction SNCF doit apporter des réponses sur la  situation des ex-apprentis ou élèves de la SNCF qui suscite un fort mécontentement à l’heure où ces derniers, faute de validation de leurs trimestres d’apprentissage par la CNAV, ne peuvent bénéficier des mesures salariales  liquidables pour la retraite négociée en 2007 lors de la réforme du régime spécial.

Comme elles s’y sont engagées  dans la poursuite de l’action interprofessionnelle dans laquelle elles se sont inscrites, les Fédérations
Syndicales CGT, UNSA, SUD-Rail et CFDT appellent les cheminots à agir par la grève le 07 septembre 2010 et à participer massivement aux manifestations organisées partout en France.

Le gouvernement et les parlementaires doivent entendre la mobilisation des salariés  et répondre à leurs revendications pour d’autres choix en matière de retraites, d’emploi et de pouvoir d’achat. L’ensemble des organisations syndicales interprofessionnelles se réunira dès le 08  septembre pour analyser la situation et décider des suites unitaires à donner rapidement à la mobilisation.

Dans ce cadre, nos Fédérations Syndicales de cheminots CGT, UNSA, SUD-Rail, CFDT, se rencontreront le 09 septembre 2010.
Paris, le 30 Août 2010

Laisser un commentaire